Natacha – Ecovolontariat à Lupus Laetus (Russie)

Lupus Laetus

Bubonitsy, Russie

Témoignage de Natacha – Lupus Laetus – 2017

Partie un peu sur un coup de tête, suivant l’envie de voir des loups et de faire quelque chose pour eux, me voilà à la station biologique de Bubonitsy, à 500 km au nord de Moscou. Ce hameau isolé en pleine forêt boréale, composée d’une petite dizaine d’habitations, abrite un centre de réintroduction de louveteaux tenu par Natacha Bologov et son fils Nikita. Le « centre » est en fait une simple maison où vivent les volontaires de
passage et la famille, cernés de photos d’ours, de loups et de lynx sur tous les murs. Les louveteaux de l’année logent dans un enclos en contre-bas du jardin.

Natacha Bogolov est la fille de Valentin Pajetnov, un spécialiste de l’ours reconnu qui fonda ce qui est maintenant le centre IFAW de réintroduction d’oursons de Bubonitsy. En 2001, elle monta avec son mari biologiste, Vladimir Bogolov le centre ou je me trouve qui coopéra par la suite avec l’association française Lupus Laetus (dont l’action se concentre désormais sur la Finlande).

Mes deux hôtes, aidés par Lise Nuninger, une jeune chargée d’étude envoyée par Lupus laetus, n’ont évidement aucun soutien de la part du gouvernement et leur action ne semble pas vraiment populaire: en Russie, le loup est classé comme « nuisible », librement chassé et leur abattage est récompensé.

loup1Cette année, seulement 2 louveteaux ont été recueillis. En général il s’agit de petits dont la mère a été tué par les chasseurs mais ceux-la proviennent d’un sanctuaire dont l’introduction accidentelle d’un mâle dans l’enclos d’une femelle a abouti à une portée inattendue…

La mission des volontaires se divise entre réparation des clôtures abîmées par les récents orages, écoutes et relevés des hurlements des meutes sauvages vivant aux alentours, et nourrissage des pensionnaires. Le principal enjeux est de ne pas laisser les louveteaux s’habituer à l’Homme, point essentiel à la réussite de leur relachage futur. Ces deux là, sont très craintifs et se cachent dans leur tanière à chacune de nos arrivées. Devant leur comportement, la photographe que je suis est évidement frustrée mais l’amie des loups
ravie!

A 45 minutes de marche, dissimulé au cœur de la forêt, un autre enclos abrite Dobrynia, un jeune loup (croisé loup arctique) de 3 ans. Nous nous y rendons tous les deux jours environ pour le nourrir d’abord, mais aussi pour lui tenir compagnie. En dépit des efforts de Natacha et Nikita ce loups s’est rapidement retrouvé imprégné à l’humain, et bien que sa gestuelle et son gabarit soient spectaculaires, il quémande volontiers caresses et papouilles auprès de nous autres, volontaires impressionnés mais conquis.

loup2Vient le jour où nous déplaçons les louveteaux pour les mettre dans le grand enclos où vit Dobrynia. L’émotion de leur première rencontre et de voir la joie de Natacha et Nikita me fait oublier pour un instant l’escadron de moustiques qui ne nous quitte jamais. Quelques secondes suffisent pour que le loups les adopte. Quelques minutes avant qu’il ne régurgite de la nourriture pour les deux orphelins. Il s’occupera d’eux et fera leur éducation durant les prochains mois avant que les deux jeunes loups ne soient relâchés
au début du printemps prochain.

Vient le moment du départ. Pas de possibilité de réitérer l’an prochain, nous étions le dernier groupe d’écovolontaires. Ces deux louveteaux seront les derniers secourus à Bubonitsy, le manque de soutien financier et logistique se fait trop pesant. Mais au moment de relâcher ces derniers pensionnaires, nos hôtes pourront se targuer d’avoir réhabiliter avec succès plus de 80 loups et d’avoir laissé leur empreinte dans le cœur d’un bon nombre de volontaires.

loup3

Devenir Volontaire

Le prix de la mission était de 25 euros/jour avec la nourriture et le logement (chez eux). Aujourd’hui, le centre en Russie a fermé mais leur activité continue en Finlande. Les conditions de participation sont susceptibles d’avoir changées.

Pour en savoir plus, rendez vous sur leur site http://lupuslaetus.org

||||| 0 J\'aime ! |||||

One thought on “Natacha – Ecovolontariat à Lupus Laetus (Russie)

  1. Bonjour ayant vécu la même chose l’an dernier mais au mois de mars je voulais savoir si vous aviez le contact de Natacha, Vladimir ou mieux encore nikita. je souhaiterai leur envoyer un cadeau pour les remercier de cette experience hors du commun et par la même reprendre contact. merci infiniment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *