Mon 1er sauvetage

IMG_8485Aujourd’hui je passe la journée avec Sandra. Nous allons récupérer un renardeau dans une grande propriété. La propriétaire a trouvé le bébé renard seul au milieu de son terrain et a appelé le centre. Surement un cas de rejet par la mère. Nous partons donc équipées d’une petite cage remplie de tissu douillet et d’une bouillotte pour le réchauffer. De retours à l’infirmerie, Sandra et Sue décident de la nommer Lillie (c’est ainsi que je me fait appeler par les anglophones, ceux-ci ayant généralement du mal à prononcer mon prénom) car c’est une femelle et que c’est mon 1er sauvetage. Nous allons ensuite chez des particuliers membres de l’association. Ils ont un enclos de réhabilitation dans leur jardin. Ces enclos disséminés sur de nombreux terrains de la région permettent d’offrir aux renards en convalescence longue durée (2 semaines max pour les adultes car les renards supportent très mal la captivité) plus d’espace et de tranquillité. Malheureusement, le renard qu’ils hébergeaient est mort dans la nuit. Nous sommes allés récupérer le corps pour l’emmener chez le vétérinaire.

L’après midi, nous allons essayer d’attraper un renard en détresse dans le jardin d’une dame en pleine ville, proche banlieue de Londres. Nous mettons un temps fou pour arriver sur place car il y a des bouchons partout. Une fois sur place nous tentons d’abord d’attraper le renard à l’aide d’un épuisette. Sandra entre dans la remise où est sensé être caché le renard pendant que moi j’attends à l’extérieur armée du filet, prète à passer à l’action dès que celui-ci tentera de s’enfuir. Il s’avère finalement qu’il n’y a aucun renard dans cette remise. Nous installons donc un piège dans le jardin et expliquons à la dame comment l’utiliser en toute sécurité. Comme cela peut être dangereux pour le renard, les gens ne doivent l’utiliser que lorsqu’ils sont présents et qu’ils peuvent surveiller le piège. Il ne doit être utilisé que pendant les heures d’ouverture du service d’ambulance de l’association (9h-21h 7j/7) afin que l’on vienne récupérer le renard au plus vite en cas de capture. Plus l’animal passe de temps dans le piège, plus il risque de se blesser en  tentant d’en sortir. Ils peuvent en effet se casser la mâchoire ou les griffes en s’acharnant contre la cage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *