Départ pour l’Italie

J’ai pris la route hier pour ma prochaine mission dans le centre de sauvegarde Monte Adone pour la faune sauvage près de Bologne en Italie. J’ai fait la route d’une traite sans m’arrêter car je ne voulais pas arriver trop tard. Une fois dans les environs, j’ai vraiment eu du mal à trouver l’emplacement exacte car le centre est vraiment paumé dans les collines. Quand je suis arrivée il faisait nuit, il y avait un brouillard à couper au couteaux, la route était étroite et il y avait des ravins sur les côtés. Mon GPS me faisait tourner en rond. Je me suis retrouvée à devoir gravir un route si pentu que la voiture n’arrivait pas à monter, même en 1ère. Et en reculant, j’ai foutu une roue dans le fossé. La galère totale !

Mais j’ai eu la chance inouïe que 2 mecs se baladaient à pied juste là, au milieu de nul part. A ma grande surprise, ils étaient français. C’était des religieux, des prêtres je crois. Quoi qu’il en soit, quand je leur ai dit que j’étais ici pour faire du bénévolat, que j’étais en galère, que je ne parlais pas vraiment l’italien, ils y ont vu un signe de la providence et ont tout fait pour me venir en aide. Ils ont sorti la voiture de la mouise et ont réussit à lui faire gravir la pente. Ils m’ont indiqué le chemin jusqu’au centre si bien que je suis arrivée à temps pour le diner. Je ne suis pas religieuse mais je crois de plus en plus aux signes du destin… ou du karma peut être bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *