Bricolage pour les renards

IMG_0058Autant certaines journées peuvent être surchargées au point de passer la journée en intervention, à faire des allers-retours dans toute la région jusqu’à 22-23h le soir non stop, surtout les week-end de beau temps où les gens sortent, jardinent, se promènent et trouvent des renards en détresse, autant d’autres jours sont très calmes, sans aucun appel sur la ligne d’urgence. Le nettoyage, le nourrissage et les soins des pensionnaires de l’infirmerie étant généralement rapide, on en profite ces jours là pour bricoler, ranger, trier les enclos. Lorsque tous les petits renardeaux, qui sont pour l’instant chez Sue et Trevor, seront sevrés et assez grands pour être autonomes, ils seront placés dans des enclos extérieurs pour qu’ils se déshabituent de l’homme avant leur relâché. Nous devons donc construire de nombreux enclos, ceux existant étant vieillissants, abimés et/ou trop petits. J’apprends avec Terry l’art de magner la scie, la perceuse, la visseuse, l’agrafeuse, etc… Des compétences qui me seront très utiles.

IMG_0046Mais ces journées sont aussi l’occasion de profiter de bons moments, de faire de belles rencontres autours d’une thé et de petits biscuits. Frankie et Bill, un couple de retraités véganes très engagés dans la protection animale,  Dave et Cee membres de The Fox Project mais aussi membres fondateurs des Hunt Saboters (association anti-chasse), et bien d’autres.

J’apprécie particulièrement les journées passées avec Terry, un sexagénaire qui n’en a pas l’air, atypique, avec qui je partage de nombreuses idées et points de vus sur lesquels nous avons échangé durant les nombreuses heures passées sur la route ou dans l’atelier de bricolage. Végane et activiste dans la protection animale depuis de nombreuses années, il a, en plus de son emploi à The Fox Project, créé une entreprise qui déloge les renards et les blaireaux de façon pacifiste des terrains où ils sont considérés comme indésirables. Il leur évite ainsi une fin tragique. J’ai appris beaucoup en sa compagnie dans beaucoup de domaines. Un jour il m’a indiqué un spot où je pouvais observer des renards sauvages dans les bois. Après plusieurs soirées à scruter patiemment la lisière de la forêt au soleil couchant, j’ai finalement eu le bonheur de voir un magnifique renards roux sauvage et en bonne santé. Avec son superbe pelage bien épais, il n’avait rien à voir avec les renards maigrichons et galeux de l’infirmerie. Un moment magique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *