Organiser une mission d’écovolontariat

ORGANISER SA MISSION d’écovolontariat SOI MÊME

Comme vous l’aurez probablement compris, j’organise toujours mes missions moi même sans jamais passer par des intermédiaires ou des organismes. Ceci est un choix personnel m’offrant plus de liberté, de choix de mission, et me permettant de trouver des missions à moindre coût.

Je conçois que cette méthode n’est pas forcément adaptée à tout le monde et qu’il peut être plus facile et plus rassurant de passer par un intermédiaire qui organisera tout à votre place si vous êtes jeune, débutant(e), peu expérimenté(e) ou tout simplement pas très débrouillard(e).

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez passer le pas, voilà ce qu’il faut prendre en compte lorsque l’on organise ses missions soit même :

  • trouvez la structure d’accueil où faire sa mission et s’accorder avec eux sur la date, la durée et éventuellement le prix de la mission. Que ce soit une association, une université, un centre de soin, un centre touristique ou autre, renseignez vous bien sur son sérieux et la légitimité de ses actions, consultez des témoignages.
  • renseignez vous auprès d’eux des vaccins obligatoires à faire (certains exigent des vaccins, même en Europe) et de l’équipement à prévoir pour votre mission.
  • en fonction du pays, renseignez vous sur la nécessité d’un visa et engagez les démarches en fonction. Attention, dans certains pays comme les USA ou le Canada, le volontariat avec un visa touriste est interdit car considéré comme un travail illégal.
  • pour les missions longues durées ou hors Europe, il est très fortement recommandé de prendre une assurance voyage adaptée (Chapka assurances propose une option spécialement pour le l’écovolontariat). Certaines structures exigent même une assurance pour pouvoir participer à leurs actions. Attention, les assurances voyages inclues aux cartes bleues ne sont généralement pas adaptées à ce genre de mission, renseignez vous bien.
  • organisez vous même les transports jusqu’à la structure d’accueil : billets d’avions, bus, ferry, etc… ou convenez d’un point de rencontre avec votre correspondant
  • si le logement n’est pas fournis par la structure, cherchez des options de logement sur place (rbnb, couchsurfing, hébergement chez l’habitant, camping, camping car, etc…)
||||| 0 J\'aime ! |||||